Guy Tillim

Contenu

Afrique du sud

Guy Tillim est né à Johannesbourg en 1962. Il débute sa carrière en tant que photographe professionnel en 1986, au sein du collectif Afrapix, dont il est membre jusqu’en 1990. En tant que photographe indépendant en Afrique du Sud, il occupe différents postes à l’agence Reuters entre 1986 et 1988 puis à l’Agence France Presse entre 1993 et 1994. Le travail de Guy Tillim a été récompensé par de nombreux prix : Prix SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédia), Prix Roger Pic en 2002, Higashikawa Overseas Photographer Award (Japon) en 2003, Prix Daimler Chrysler pour la photographie sud-africaine en 2003, Prix Leica Oskar Barnack en 2005 et la première bourse Robert Garner pour la photographie du Peabody Museum (Harvard University) en 2006.

En 2009, le musée du quai Branly - Jacques Chirac a acquis dix-huit tirages de la série Avenue Patrice Lumumba. Cette série a été entre autre exposée à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris, au Museu Serralves à Porto, au Peabody Museum à Cambridge (USA), au FOAM Fotografiemuseum à Amsterdam, au studio Extracity à Anvers en 2009, et au Museum of Contemporary Photography de Chicago en 2011. Guy Tillim a également participé à la biennale de São Paulo en 2006, ainsi qu’à la Documenta 12 à Kassel et à la Triennale « Intense Proximité » au Palais de Tokyo en 2012. Ses photographies sont présentes dans de nombreuses collections : TATE Modern (Londres), MoMA (New York), San Francisco Museum of Modern art, Centre Georges Pompidou (Paris), Huis Marseille Fotomuseum (Amsterdam), Queensland Art Gallery (Brisbane), Stedelijk Museum (Amsterdam).

Guy Tillim vit et travaille au Cap. Il est représenté par la galerie Stevenson (Le Cap - Johannesbourg).

Lien

African Cities

Résidences photographiques 2015

Le projet African Cities est une fenêtre ouverte sur l’environnement urbain des grandes métropoles
africaines. L’intention de l’artiste est de réutiliser les codes de la photographie de paysage afin de produire des images révélant l’espace urbain dans son quotidien, ainsi que les vestiges de son histoire. Ainsi photographiées, les villes permettent à l’observateur de tendre vers une lecture neutre, sans identification ou jugement immédiat, qui se rapprocherait de l’acte d’observation depuis une fenêtre.

Guy Tillim a débuté son projet dans les villes de Johannesbourg (Afrique du Sud) et Libreville (Gabon). Pour les Résidences photographiques du musée, il a travaillé dans les villes de Harare (Zimbabwe), Addis-Abeba (Éthiopie), Nairobi (Kenya), Luanda (Angola) et Durban (Afrique du Sud). Les villes qu’il a choisies sont fortement marquées par l’histoire, mais également dans une phase de renouveau et de changement. Les photographies réalisées témoignent de cette effervescence, en montrant des foules en marche et des croisements de trajectoires soulignés par les montages en diptyques et triptyques.

Série réalisée en 2014-2016.