Marco Garro

Contenu

PÉROU

Marco Garro est à Lima, Pérou en 1981. Il étudie la Communication à l’Université de Lima et reçoit deux bourses qui lui permettent de suivre les ateliers « Environnement » et « Violence » de la Fundacion Nuevo Periodisimo Iberoamericano, deux thématiques qu’il explore dans son travail depuis maintenant plus de dix ans. Le photographe collabore régulièrement avec les médias locaux et internationaux (Wall Street Journal, Le Monde, Financial Times, El Pais, La Tercera, Private, Soho), pour lesquels il réalise des reportages. Son travail a également été exposé dans le cadre d’expositions collectives et individuelles à Lima - Center of the Image, Musée d’art contemporain, Galerie Ojo Ajeno, Ricardo Palma Cultural Center -, à la Somerset House de Londres, au Photodocumental Biennial Festival de Tucuman (Argentine) ou encore au Festival Visa Pour l’Image à Perpignan à 4 reprises. Marco Garro est membre du collectif photographique péruvien Supayfotos.

The Gold we inherited, the Gold of our dreams

Résidences photographiques 2018

Des civilisations précolombiennes, en passant par la « Conquista » espagnole jusqu’à l’explosion contemporaine de l’industrie d’extraction du minerai, le Pérou fascine pour son or depuis plusieurs millénaires.
Touché par cette fascination, Marco Garro photographie depuis plusieurs années les mines d’extraction de l’or dans les Andes et en Amazonie. Le Pérou qui détient en effet aujourd’hui le rang du premier producteur d’or en Amérique latine, voit sa demande constamment augmenter pour répondre aux besoins toujours plus importants des banques, entreprises technologiques, traders ou encore bijoutiers. Cette extraction à outrance est à l’origine de désastres humains et environnementaux auxquels le photographe a consacré une part considérable de son œuvre.

Pour les Résidences photographiques, il a choisi de s’intéresser plus spécifiquement au pouvoir de fascination qu’exerce ce métal sur les hommes, depuis les sociétés précolombiennes jusqu’au Pérou contemporain. En adoptant une démarche chronologique et en juxtaposant aux images de l’extraction de l’or, celles des usages contemporains de l’or dans la société péruvienne, le photographe souhaite interroger la persistance de cette fascination.
Pour ce faire, Marco Garro a choisi de photographier de nouvelles régions minières péruviennes excentrées, musées et collections où sont conservés les trésors précolombiens, ainsi que l’espace privé ou public et ses différents modes d’exploitation et monstration de l’or. Autrefois signe de prestige et symbole de perfection ayant contribué à l’essor des anciennes civilisations péruviennes et fortement participé à leur chute, que dit l’or du Pérou contemporain, au sein d’un monde toujours plus globalisé ?

Série réalisée en 2018-2019.