FR

Choisissez votre langue

Télécharger des documents PDF

Bamoun, Royal cartoon

Du 8 janvier au 5 avril 2015

À la fin du 14e siècle, le roi Nchare implante la capitale du royaume bamoun à Foumban, au Cameroun. Plusieurs de ses successeurs se distinguent par leur sensibilité aux arts visuels, telles la sculpture ou encore les compositions perlées sur bois. Dans cette dynastie bamoun, le sultan Ibrahima Njoya (1889-1933) s’illustre par le mécénat d’artistes et, parallèlement, invente une écriture et une religion. Il emploie comme trésorier son homonyme, Ibrahim Njoya. Il lui confie aussi la réalisation de plans, l’enseignement de l’écriture bamoun et l’encourage à poursuivre le dessin. Malgré son exil forcé entre 1919 et 1922 puis la destitution du sultan par les colons français en 1924, le dessinateur Njoya poursuit son œuvre et devient l’un des plus célèbres artistes camerounais modernes.

Les œuvres figuratives et graphiques de Foumban honorent les rois de la dynastie bamoun et leur histoire, relatent la vie quotidienne et des épisodes religieux. La plus grande partie des œuvres présentées ici provient de la donation de Corinne et Renaud Jouslin de Noray au musée du quai Branly - Jacques Chirac en 2008.

Portrait royal, encre sur papier © musée du quai Branly - Jacques Chirac