Premiers collectionneurs, artistes et intellectuels

Contenu

« Vous trouverez toujours le lait nourricier dans les arts primitifs1 ».

Paul Gauguin préfigure ainsi en 1892 une révolution artistique qui traverse tout le 20e siècle. Des liens de plus en plus étroits vont unir des artistes, intellectuels, critiques, marchands d’art occidentaux et les objets des cultures africaines, océaniennes et américaines, considérés non plus comme des objets ethnographiques mais comme de véritables oeuvres d’art.

Tout au long du siècle, ces objets ont inspiré les mouvements artistiques. Les Fauvistes et Cubistes acquièrent d’abord des pièces africaines pour leur expression et leur stylisation. Dans les années 1920 et 1930, les Surréalistes et Dadaïstes s’intéressent à l’audace de leur composition, élargissant leurs collections aux objets océaniens et amérindiens. Circulant de mains en mains, ces pièces se chargent de significations nouvelles et d’une valeur accrue du fait du développement d’un marché autour de prestigieuses collections.

1.1 Premiers collectionneurs : artistes et intellectuels