La photographie africaine moderne

Contenu

Les sociétés africaines connaissent au 20e siècle une longue transition culturelle et politique dont les Indépendances, autour des années 1960, ont constitué l’étape majeure. Ces changements profonds se traduisent par l’affirmation d’une culture visuelle dans laquelle la photographie joue un rôle primordial.

Dans la grande tradition continentale du portrait de studio, mais aussi à travers d’autres formes plus spontanées, les photographes ont contribué à forger une image « moderne » de l’individu. La presse et les revues littéraires ont aussi participé à cette transition en diffusant une culture panafricaine alors en plein essor.

En mettant en lumière les noms émergents et encore méconnus de cette histoire de la photographie, les collections du musée du quai Branly – Jacques Chirac témoignent de ce mouvement. Il s’agit aussi de valoriser l’art de ces photographes au-delà de leur statut de photographes « africains », pour les inscrire dans une histoire visuelle mondiale. Certains d’entre eux représentent aujourd’hui des figures importantes des diasporas transatlantiques.

2.2 La photographie africaine moderne