Documentation des collections

Contenu

Menées en collaboration avec les responsables scientifiques, les recherches documentaires menées par le pôle contribuent à conforter le statut et à enrichir l’histoire des collections nationales. Elles permettent aussi de localiser des objets déclarés non vus au terme du premier récolement, de reconstituer la trajectoire institutionnelle de certains dépôts et d’aboutir, pour certaines disparitions, à des dépôts de plainte.

Recherches des objets manquants 

Les biens manquants désignent les objets non localisés, déclarés non vus, à l’issue du premier récolement décennal. Au musée du quai Branly - Jacques Chirac, ce sont 15 000 objets qui sont ainsi recherchés conformément aux consignes du Service des Musées de France.

Ces biens manquants le sont pour différentes raisons :

  • Dans de nombreux cas, les objets manquants sont localisés dans d’autres institutions où leur présence s’explique par le fait de mouvements institutionnels anciens et mal documentés.
  • D’autres manquants ont pu être localisés au sein même des réserves du musée, où ils avaient été enregistrés par erreur sous un autre numéro. Ces doublons et inscriptions multiples peuvent notamment être repérés par les équipes du second récolement qui prêtent une attention particulière aux marquages portés sur les œuvres.
  • Enfin, quelques-uns de ces biens manquants peuvent aussi être des objets volés avant leur arrivée au musée. Pour ces derniers, la recherche documentaire, destinée à renseigner la date et les circonstances du vol, a permis de procéder à des dépôts de plainte et d’aboutir à une publicité sur les bases de données nationales et internationales de lutte contre le trafic des biens culturels.
Magasin d’archives du musée du quai Branly - Jacques Chirac © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Julien Brachhammer

Recherches sur les dépôts entrants

Le musée conserve aujourd’hui environ 15 000 dépôts entrants déposés autrefois au musée de l’Homme (MH) ou au musée national des arts d’Afrique et d’Océanie (MNNAO).

Les recherches menées sur ce corpus ont comme objectif de favoriser la régularisation du statut administratif et juridique de ces collections. Réalisées en collaboration avec les responsables scientifiques et les institutions déposantes, ces recherches permettent également de préciser l’histoire et la trajectoire institutionnelle des biens, contribuant de la sorte à redonner un pedigree à certaines collections historiques.

Fiche descriptive de l’objet 71.1934.33.199 D dépôt de la Bibliothèque de Versailles. © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Julien Brachhammer

En images

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Julien Brachhammer

Documentation des objets volés

L’achèvement du premier récolement en 2015 a permis d’initier au musée un chantier des objets volés. Destinées à conforter le périmètre des biens disparus dans le passé au musée de l’Homme (MH) et au musée national des arts d’Afrique et d’Océanie (MNNAO), les recherches effectuées dans ce cadre ont permis d’étayer le dépôt de plainte en contextualisant les disparitions.

Grâce à ce travail :

  • un premier dépôt de plainte a pu être effectué en mai 2018 auprès des services de police compétents pour un ensemble d’objets inscrits à l’inventaire du musée, ouvrant ainsi la voie à la publication de ces disparitions sur les bases de données nationales et internationales de lutte contre le trafic des biens culturels.
  • Une seconde plainte est en cours de préparation pour des objets sensibles, susceptibles d’intéresser le marché de l’art. 

Objets volés

© musée du quai Branly - Jacques Chirac