Le 29 nov. 2017

Le robot qui voulait être dieu. L'expérience Ganesh Yourself

Par Emmanuel Grimaud

Nous l’inventons chaque jour, le futur, qui par la rêverie, qui par l’écriture. Retour sur la fin des temps ou les robots, les extraterrestres et le Golem rabbinique.

 

A l'heure où les machines se font de plus en plus envahissantes, l'expérience conçue par E. Grimaud a consisté à concevoir un robot du dieu Ganesh qui permette à n'importe qui de se mettre à la place de Dieu et d'avoir une conversation avec un interlocuteur. Le projet fut baptisé Ganesh Yourself. Pour l'incarnant, cette expérience était l'occasion unique d'occuper un point de vue impossible. Et pour l'interlocuteur, la possibilité d'avoir enfin un dialogue avec un dieu qui répond.

Le robot fut testé pour la première fois à Bombay en 2014, durant la fête de Ganapati (Ganesh Chaturthi). L'expérience se tenait généralement dans la rue et avait tout d'un test de Turing repensé, déformé dans des directions que Turing n'aurait sans doute pas imaginées : tandis que les passants testaient la capacité de l'incarnant à bien incarner la voix de dieu et le soumettaient à toutes sortes de questions, y compris sur des sujets politiques ou des énigmes métaphysiques, l'incarnant dont le visage était projeté dans la machine et la parole retransmise, faisait tout pour offrir tant bien que mal des réponses aux questions qui lui étaient posées et se conformer à un standard de la parole divine. Une expérience surprenante, y compris pour ceux qui en furent à l'initiative, redéfinissant les contours à la fois de la religion et de la robotique.

Anthropologue, Emmanuel Grimaud intègre le CNRS en 2003, après avoir soutenu sa thèse en 2001, sous la direction de Charles Malamoud.
Après avoir travaillé comme assistant de réalisation en Inde, il publie la première ethnographie des studios de cinéma de Bombay (Bollywood Film Studio, CNRS Éditions, 2004). Ses publications ont porté ensuite sur les effets spéciaux, les machineries de studio, le marché des doubles et des sosies politiques (Le sosie de Gandhi, CNRS Éditions, 2007), les automates religieux et les dieux robotisés en Inde (Dieux et Robots, L’Archange Minotaure, 2008), puis la biographie d’un robot humanoïde fait à l’image de son concepteur (Le jour où les robots mangeront des pommes, avec Zaven Paré).

Réalisateur de films, dont Le sosie de Gandhi (2001) et Cosmic City (2008), il a aussi conçu des installations pour des expositions : « L’invasion de Bombay par les robots », Centre d’Art contemporain, Enghien-Les-Bains en 2007 ; et « Kaleidoscope », Kennedy center for performing arts, Washington en 2011. Membre du comité de rédaction des revues Gradhiva et Ateliers d’anthropologie, il a reçu la médaille de bronze du CNRS en 2011.

Il a par ailleurs assuré, aux côtés d'Anne-Christine Taylor-Descola, le commissariat de l'exposition Persona, étrangement humain, présentée au musée du quai Branly - Jacques Chirac en 2016.

  • Categorie : L’invention du futur
  • Lieu :  Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le mercredi 29 novembre 2017 de 18:30 à 20:00
  • Accessibilité :
    • Handicap auditif bim (T),
    • Handicap moteur
  • Public : Handicap auditif (Boucle à induction magnétique), Handicap moteur, Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

Autour de l'événement

Visites guidées, ateliers, concerts, etc.
toutes les activités organisées dans le cadre de l'événement

Autour de l'événement