Au nord de Sumatra

Les Batak

Contenu

Constitués de plusieurs groupes ethniques, les Batak vivent au nord de l’île de Sumatra dans une région montagneuse creusée de vallées escarpées. L’exposition présente une sélection d’objets issus de cette culture complexe à laquelle sont attachés de nombreux rites, notamment contrôlés par le datu, maître de cérémonie prêtre-magicien.

Profondément imprégnés de coutumes ancestrales, les Batak produisent de nombreux objets liés à leurs pratiques rituelles et à leur existence quotidienne. Soucieux du détail dans les œuvres de petites dimensions, les artistes font preuve d’un sens aiguisé de l’ornement lorsqu’il s’agit d’œuvres monumentales.

Maîtres dans le travail du bois, combinant avec habileté enchevêtrement et superposition, ils sont aussi de grands sculpteurs de pierre. Objets usuels et objets rituels, l’exposition invite le regard à porter une attention particulière sur les mises en abyme de motifs, de figures renversées et du traitement minutieux des lignes sinueuses.

  • Commissaires de l'exposition : M. Peter Ter Keurs, conservateur de l’Insulinde au musée National d’Ethnologie de Leiden et Mme Constance de Monbrison, responsable des collections Insulinde au musée du quai Branly – Jacques Chirac
  • Nombre d'oeuvres : 87
  • Surface d'exposition requise : 350 m²
  • Catalogue de l'exposition disponible (96 pages, Coédition musée du quai Branly - Jacques Chirac/Éditions 5 Continents 2008)

Cette exposition a été présentée au:

  • musée du quai Branly – Jacques Chirac du 19 février au 11 mai 2008
  • Château de Sédières, France, du 13 juin au 3 octobre 2010
Vue de l'exposition
Vue de l’exposition au musée du quai Branly – Jacques Chirac, 2008
© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Antoine Schneck

L'exposition en images

  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Vue de l'exposition
  • Livre de divination
  • Sommet de bâton de magicien
  • Corne rituelle

Paris, 2008

© musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Antoine Schneck