Fonds bandes dessinées

Contenu

Pour répondre au souhait du ministre de la culture de faire de l’année 2020, une année dédiée à la bande dessinée, la médiathèque du musée a repensé toute son approche du 9e art.

réorienter le fonds

En partant d’un fonds déjà conséquent et constitué majoritairement d’auteurs européens et japonais (avec une petite spécialisation sur l’Afrique) depuis l’ouverture du musée, la médiathèque a étendu la politique documentaire en BD aux quatre continents couverts par le musée en isolant les grands centres de production de BD mondiaux.

Constituer un corpus d'oeuvres

L’idée directrice n’est pas forcément d’être exhaustif mais de constituer un corpus d’œuvres qui ont comptés et qui comptent dans l’histoire de la bande dessinée mondiale en se focalisant sur des thèmes (le reportage en BD, le « Global Manga », les super-héros…) afin d’illustrer le dynamisme de cet art et les fréquents échanges entre pays.

une offre désormais étendue

La médiathèque a ainsi considérablement étendu son offre en BD en proposant à ses lecteurs un fonds sélectif en bande dessinée africaine, philippine, indienne , amérindienne , moyen-Orientale et latino –américaine parmi tant d’autres.

Un lieu de référence ?

L’objectif en doublant le fonds initial d’ici la fin du premier semestre 2020, en le rassemblant et en le valorisant à travers des rayonnages dynamiques et aéré est faire du salon de lecture J. Kerchache, un point d’attraction pour tout amateur de 9e art.  Et aussi de faire découvrir aux visiteurs du musée ces centres de production contemporains.  

Médiation

Sur place et en ligne

Ce fonds BD est valorisé de plusieurs manières :

Les BD au salon de lecture J. Kerchache

2020, année de la BD au salon de lecture J. Kerchache

© musée du quai Branly Jacques Chirac, photo Julien Brachhammer. Statues Igbo, dons de Anne et Jacques Kerchache.