Projets de recherche

Contenu

Oc inmaturo interitu ipse quoque sui pertaesus excessit e vita aetatis nono anno atque vicensimo cum quadriennio imperasset. natus apud Tuscos in Massa Veternensi, patre Oc inmaturo interitu ipse quoque sui pertaesus excessit e vita aetatis nono anno atque vicensimo cum quadriennio imperasset.. 

Le projet de recherche photIFAN

Des sciences coloniales au patrimoine africain : cartographier et réévaluer la constellation photographique de l’Institut Français d’Afrique Noire (IFAN), 2022-2023

Ce projet vise à réévaluer l’importance et à enclencher un processus de valorisation du patrimoine photographique hérité de l’IFAN, l’Institut Français d’Afrique Noire (1936-1966). Les images produites dans le cadre de l’ambitieuse politique photographique de l’Institut durant la période coloniale, couvrant toute l’ancienne Afrique Occidentale Française, sont aujourd’hui mal identifiées et peu utilisées.

Disséminées entre la France et l’Afrique, elles constituent un patrimoine visuel unique et de précieuses sources historiques, à la fois pour les chercheurs (histoire contemporaine, études africaines), mais également pour les sociétés qu’elles représentent. L’objectif du projet est de relever les défis que présente ce patrimoine, à la fois quant à sa matérialité et à sa spatialité, mais également quant aux questions épistémologiques, voire éthiques et politiques, qu’il soulève en tant que patrimoine colonial.

Lien vers le catalogue des collections :  

Le projet de recherche photIFAN

The EYCON Project – LABEX/AHRC

intitulé EyCon – Visual AI and Early Conflict Photography / Vision distante et photographie de conflits, 2022-2024

Il s’agit d’un projet d’Humanités numériques franco-britannique associant des institutions conservant des fonds de photographies en lien avec les conflits avant la 1ère guerre Mondiale, donc sur les guerres extra-européennes.

Il envisage de créer une plateforme regroupant différents corpus de photographies de conflits pré-1914 (années 1890-1900 autour de la notion ouverte de "early conflict photography"), provenant d’institutions françaises et britanniques, afin de forger des outils d’intelligence artificielle (IA) qui permettraient d’aider les historiens dans l’étude de ces photographies. 

The EYCON Project – LABEX/AHRC